Prévisions immobilieres 2018 pour Alicante


Immobilier à Alicante, le bon moment pour acheter

Baisse du chômage, hausse des salaires…… Et hausse des loyers ! 2018 sera l’année des contradictions.

 

Les Espagnols peuvent-être à la fête. Les prévisions pour 2017 se sont avérées. Et à l’heure de clôturer l’année, alors que les chiffres définitifs tombent, tout semble indiquer que l’économie a cru à un rythme supérieur aux 3%, bien au-dessus moyenne européenne.  Mais que se passera-t-il 2018 ?

1. Chômage.

Les chiffres du chômage, qui seront publiés dans les prochaines semaines, montreront 2 points de plus qu’en 2016. Le ministère de l’économie affirme de plus que cette année l’emploi continuera de croître à bon rythme, avec plus de 400.000 postes créés. 

Gros bémol, la région d’Alicante reste à la queue de ces stats. Le taux de chômage est parmi les plus hauts du pays. En ligne de mire : le manque d’investissement de l’État dans cette province. D’un autre côté, pour un investisseur, il peut être rassurant de se dire que la situation ne peux plus empirer.

2. PIB

Soyons honnête, il sera très difficile de dépasser le rythme imposé depuis 2015, qui a amené l’économie à se développer plus de 3 %. Les spécialistes sont unanimes, le chiffre de 2018 sera autour de 2 % et demi. Attention tout de même, ces même bureaux d’études se sont montrés frileux dans les précédentes des années, finisssant par remonter leur prévisions.

3. Salaires

En 2016 le salaire minimum a augmenté de 8 % pour atteindre les 700 € mensuels. Le gouvernement vient de signer un accord avec les patronales et les syndicats pour continuer l’augmentation. L’objectif est qu’en 2020 le SMI soit de 850 €. À cela il n’existe que deux conditions : Que l’économie continue d’augmenter de 2,5 %, et que la création d’emploi soit supérieure à 400.000. Il est à espérer que cet optimisme affecte les entreprises et que celle-ci commencent à augmenter les salaires en général en 2018.

4. Euríbor

Concernant cet indice tellement cher aux hypothèques, les cabinet d’analyse affirment qu’il ne devrait pas connaître de grands changements cette année. BBVA annonce une très légère montée de l’euribor, qui coïnciderait avec une prévisible montée des taux de la BCE à la fin de 2018. L’Euribor à enregistré une moyenne mensuelle en décembre négative à -0,191%.

5. Hipoteques

Un Euribor bas et une bonne nouvelle pour les clients, mais pas pour les banques. Car elles se retrouvent sans marge financière. Pour contrecarrer ces effets, les établissements bancaires concède de moins en moins d’hypothèques fixes, et imposent des taux variable, en espérant une montée des taux. Et bien sûr, tout cela est à chaque fois plus accompagné de commissions et de conditions dans les crédits hypothécaires.

6. Logement

Dans les grandes villes espagnoles, ou dans les plus touristiques, comme Alicante, l’accès au logement est debvenu une vraie odyssée. Pour les investisseurs, pas de doute, l’heure est aux bonnes affaires. L’immobilier ce revalorise. Mais pour les jeunes couples, ce rêve et à chaque fois plus difficile à atteindre. Comment affronter hausses de prix, si ce n’est tu en allant vivre dans des villes où les prix baissent, comme c’est le cas de Soria, Avila, ou encore, Salamanque. Les logement neuf se font rares, le stock est plutôt maigre, ce qui fait monter les prix encore plus. Selon le INE, dans les plus de 4000000 logements qui se vendent à l’année, seulement 10 % sont neufs.

7. Tourisme

La grande industrie, le gros tracteur du marché immobilier, en Espagne et surtout à Alicante. Selon Funcas, en 2017 ce sont 81,5 million de touristes qui ont visité le pays, dépensant plus deux 87.000 millones d’euros, soit une hausse de12%

En 2018 la seule chose qui peut affecter le tourisme, c’est l’indépendantisme catalan ou celui d’autres régions. Les chiffres réels de l’AIN de son impact en 2017  seront publíes  dans les prochaines semaines, et nous sauront alors quelles en ont été les proportions. Il se pourrait que cela favorise le tourisme et l’économie dans d’autres régions, comme Alicante et la Costa Blanca. Quoi qu’il en soit les experts augurent que 2018 peut être une année record.

8. IPC

Que ce soit le gouvernement, ou pour les bureaux d’études, l’inflation ne semble pas être une préoccupation
Elle devrait plus ou moins ressembler à celle de cette année, un 1,4%. Il faudra cependant garder un œil sur le pétrole, un des facteurs les plus influents, donc il semblerait qu’il va se maintenir entre les 60 et les 70 dollars. C’est la fourchette la plus élevée des dernières années, à tendance à augmenter.

 

Previous Ce dont le locataire n'a pas le droit à Alicante
Next Comment mieux lour son appartement à Alicante

No Comment

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *