Location saisonnière Alicante : Vers de nouvelles limites ?


La mairie d’Alicante ne donnera plus de nouvelles licences de location vacaciones pour le centre-ville et la vieille ville.

L’administration profite ainsi de la modification du plan spécial du centre, visant a contrôler l’ouverture de plus de commerces pour limiter la location vacaciones et donne ainsi un premier pas vers sa régularisation.

La mesure a été adoptée le 13 août et marque un premier pas dans une régularisation réclamées  par beaucoup de voisins. Même si en principe cette assemblée concernait plus la régularisation des terrasses dans ses quartiers, l’occasion a été la bonne.

C’est un premier pas dans la régularisation. de ce marché de lola location après l’approbation de la loi du tourisme et hospitalité de la généralité valenciennes explique Marie-Carmen De España.

Le prochain pas passerait selon toute vraisemblance l’établissement d’une nouvelle norme pour régulariser l’usage des logements en location saisonnière.

Ainsi, suivant les pas d’autres villes comme Madrid, où les appartement pour location de vacances ne seront désormais plus permises que dans les cas où l’immeuble entier est destiné à cet usage. Bien sûr cela n’affectera pas les logements dont la license a déjà étée concédée. 

Cette mesure arrivent suite aux nombreuses plaintes des voisins. Selon la tranquillité du centre traditionnel s’est vu effectuees affectées par le tourisme de la fiesta.

De nombreux syndics ont en effet alerté des incessantes plainte des voisins. Visiblement le comportement de ses locataires génère trop de bruit, de mouvements de personnes inconnues, et fait tache dans des quartiers où les voisins se connaissent depuis des générations.

Durant le mois de septembre, les conseillers municipaux ont prévu de se réunir en plusieurs d’occasion afin de travailler sur ce qui devrait être la nouvelle régularisation de cette activité.

 

Seront alors prises en compte les propositions de chaque parties. Il faut savoir que depuis peu la région de valence donne plus de liberté à chaque mairie pour gérer elle-même ce problème. “” l’objectif est qu’il existe une collaboration cordiner de toutes les parties impliquées pour définir les usages, zones, et compatibilité”, nous explique la conseillère municipale.

 

Lors de la première réunion de ce genre, qui s’est tenue au début de l’été, l’association des hôtels de la province d’alicante, l’association des sociétés d’appartement touristique de la costa blanca virgule l’institut des études touristiques de l’université d’alicante , l’association des promoteurs et le collège officiel des syndics, les conseils de tourisme et urbanisation et la police locale, et autres départements ont été invité à s’asseoir à la table ronde.

Ce sont alors présentées les inquiétudes de chaque camp. Une série de dénominateur communs se distinguent : le besoin de réguler l’usage des appartements touristiques, en finir avec la concurrence déloyale, défendre la qualité de la destination, éviter car alicante se reproduise les problèmes que nous connaissons déjà dans d’autres villes.

 

Les principaux défis auxquels doit faire face cette nouvelle régulation son de définir où peut se réaliser cette activité, quelle compatibilité elle peut tenir et dans quelles conditions. Il convient de se rappeler que le plan général d’urbanisation d’Alicante date de 1987. Il était donc impossible à l’époque de prévoir ce genre de problème. Enfin restera établir la relation entre la mairie, les différents secteurs impliqués, et les plateformes online de réservation de logement. Affaire à suivre….

Previous Comment mieux lour son appartement à Alicante
Next Revue de presse du 18 octobre

No Comment

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *